• C’est une famille de parisiens en vacances vertes à la ferme.

    PARISIENS A LA FERME !

     

    Le fermier, devant leur bonne volonté du premier jour, leur dit :
    « Si vous voulez vous rendre utiles, prenez le seau et le tabouret et allez traire la Noiraude ! »

    Trois heures plus tard, ne les voyant pas revenir, il décide d’aller à leur rencontre.

    « Ah, vous voilà ! Je commençais à me demander si tout s’était bien passé ? »

    Et les parisiens :
    « Oui, mais qu’est-ce que ça a été dur de la faire asseoir sur le tabouret ! »

     

     

    PARISIENS A LA FERME !


    8 commentaires
  •          Une très jolie adolescente entreprend de sortir danser avec son petit ami pour fêter ses 16 ans. Pour çà elle met une magnifique mini jupe très dansante. En passant devant sa mère, celle-ci  complimente la tenue de sa fille mais avec un sourire jaune :

     - Fais voir ta jupe s'il te plait !....dit-elle en lui demandant de s'approcher.

    IL  N'Y A PLUS  D'ENFANT

              Et sa fille, en s'approchant, ne manque pas de faire tourner sa jupe légère qui monte comme un magnifique tutu !....La brave maman manque à défaillir, sa petite fille chérie ne porte pas de culotte :

    - N'as-tu pas honte de sortir comme çà pour danser avec ton petit copain, j'espère que tu n'avais pas fait attention.

    - Si maman ! Mais toi, quand tu vas à l'Opéra avec papa, çà ne te viendra jamais à l'idée de mettre des boules Quies !........Non ?

    IL  N'Y A PLUS  D'ENFANT

     

     

    LÀ,  ELLE TOMBE VRAIMENT !


    13 commentaires
  • SONDAGE QUI POURRAIT ÊTRE CRÉDIBLE.

               D'après une enquête sur ce que les hommes pensent des jambes des femmes, il y a :

    - 10 % des hommes interrogés qui préfèrent les jambes fines. 

    - 20 % sont fans des jambes musclées.

    - 70%  se positionnent plutôt entre les deux.

     

    FAÇON DE PARLER.

     

     

     


    4 commentaires
  • LE PATRON S'APPELLE BRUNO

             Une dame boit un milk-shake dans un snack.

             Par la porte de la cuisine entrouverte, elle aperçoit le cuistot, en tricot de corps, en train de préparer les hamburgers.

    LE PATRON S'APPELLE BRUNO

      Il prend deux paquets de viande hachée, en met un sous chaque aisselle, et rabat plusieurs fois ses bras jusqu’à ce qu’ils soient bien aplatis.

             La dame outrée dit au barmaid :
    – Mais c’est dégoûtant !
    – Oh mais ça ce n’est rien ! Un conseil, ne prenez jamais de hot-dog, si vous saviez comment il creuse les petits pains quand il n'a pas le pivot  ?

     

    LE PATRON S'APPELLE BRUNO

     

    OUPS !


    4 commentaires
  • - DANS LES ANNÉES A VENIR, ALLONS-NOUS VIVRE PLUS LONGTEMPS EN BONNE SANTÉ  ?

     

    - LES DÉPARTS EN RETRAITE A SOIXANTE ANS SONT-ILS AUSSI ABERRANTS ?

     

    - LES MÉTIERS PÉNIBLES VONT-ILS TOUS DISPARAITRE ?

     

     

    1- Nous vivrons de plus en plus longtemps en meilleure santé (relative), SELON LES CRITERES que nous connaissons aujourd'hui.

     

    2 - Si notre travail est gratifiant (revenus, plaisirs, relations, découvertes etc.), pourquoi pas travailler plus longtemps.........Mais il est FAUX de dire que les fonds nécessaires aux retraites à 60 ans ne seraient pas disponibles.

             En cotisations, bien sûr que non et c'est mathématique, mais il ne faut pas oublier que la PRODUCTIVITÉ a été multiplié par quatre (en moyenne) en 50 ans et que si les cotisations salariales ne suffisent plus, il faudrait penser par IMPOSER LA ROBOTISATION et pas reverser en totalité ces marges (mirobolantes) uniquement aux actionnaires.

     

    Nota: Nous pouvons extrapoler pour l'avenir et dire que les Êtres Humains ne travailleront plus et tous les travaux seraient exécutés par des ordinateurs et des robots. Là, selon Macron, il n'y aurait plus de cotisation et donc les retraités (à 60 ou 70 ans) crèveraient de faim et, sans rire, il serait capable de penser à euthanasier les non-cotisants !

     

    3 - Les métiers pénibles existeront TOUJOURS, pour les aléas de fonctionnement des robots et des ordinateurs.

             Ils faudra encore des chercheurs et des metteurs au point pour les nouveaux robots. Il faudra toujours travailler sur les dégâts subis par la nature. Mais là, ces héros, ces élites, devront être considérés et payés comme des Macron non-cotisants.

     

     

     

    Enfin, il faudra des revenus UNIVERSELS pour les Eloïs (H. G. Wells) que nous serons devenus

     

     

    Et les hommes politiques ?

    Dans les années à venir, ils seront remplacés par des ordinateurs !

    Non ! Non ! Pas par des robots, les politiciens ne se salissent jamais les mains.

     

    TROIS QUESTIONS / REPONSES SUR LES RETRAITES


    10 commentaires