• DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

    MINES DE FAYMOREAU

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

             Le bassin houiller de Faymoreau est un bassin houiller situé dans la commune de Faymoreau et les communes voisines dans le Sud-Est de la Vendée historique.

          

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

                Une madame Delavau, veuve Defontaine, prétendait que son père avait découvert et exploité la houille dès 1775 à Puyrinsens (commune d’Antigny). Mais c’est officiellement dans les années 1820 que la houille aurait été découverte par Ignace Dobrée, conseiller général et maire de Chassenon. On assista à cette époque à une ruée vers le charbon. Ignace Moller et Thomas Dobrée (armateur à Nantes) projettent même l'installation de trois hauts fourneaux par pétition du 15 décembre 1827. Par ailleurs Eutrope Barthélémy de Cressac, ancien ingénieur en chef et ancien député, et Arnaud Désiré de La Fontenelle de Vaudoré, conseiller général des Deux-Sèvres, déposent en novembre 1826 une demande de concession. Une autre demande est faite par M. de la Termeilière au nom de la Sté des Mines et des Houillères. Cette demande portait également sur les gisements de fer de La Termelière en Vendée.

                Trois concessions sont accordées : LA BOUFFERIE (ou Bouffrie) par ordonnance royale du 1er février 1831 à MM de Fontanelle de Cressac, FAYMOREAU le même jour à MM Molier et Dobrée (puis Moller et Cie après la mort de T. Dobrée) et la concession de PUYRINSINS, instituée par ordonnance royale du 1er octobre 1833 sur 299 ha. Après plusieurs propriétaires successifs, cette dernière est acquise en 1910 par la société des mines de Faymoreau. Le décret de mutation ne sera publié que le 12 juin 1916. Elle est renoncée le 4 février 1935.

     

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

             Son territoire est marqué économiquement, socialement, paysagèrement, écologiquement et culturellement par l'exploitation intensive de la houille entre la seconde moitié du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XXe siècle.

      

                Il ne reste pas grand chose de ce site historique, sauf peut-être l'hôtel, l'église, les ruines de la centrale électrique et les quelques bâtiments (première photo) dont le château d'eau.

     

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

     

             Par contre certains ouvrages réalisés par les "Charbonnages de Vendée" comme les Corons, et la retenue d'eau de la Digue ont été bien recyclés.

          

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

    DES MINES DE CHARBON EN VENDEE

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Octobre à 16:53

    BONJOUR

    Tu nous a fais  un très beau reportage sur les mines de charbons

    tout n'ai pas perdu puisque des petits malins on sut utilisé le lac  a leur profit

    passe une bonne semaine bises

      • Mardi 23 Octobre à 17:37

        Cela fait 46 ans que je parcours la Vendée et je viens juste de découvrir qu'il y avait des mines de charbon en Vendée !....Ce n'était pas des grandes mines ni des puits profonds, mais il y en avait bien et j'aurai pu les voir fonctionner !

        Mais c'est vraiment marrant tous ces pêcheurs super-équipé, sans doute avec bar et plumard (mais je ne suis pas rentré !)......Gros Bisous Josette !

    2
    Mardi 23 Octobre à 17:24

    Bonjour Rémy, merci de tes explications et de ta visite chez moi. Bien sûr que j'aime les édifices religieux que je trouve souvent somptueux et magnifiques bien que je n'adhère pas à autant de dépenses que cela à du susciter au fils des temps et surtout au travail que cela à du donner aux hommes souvent des esclaves. Mais ça c'est un autre sujet. Revenons à ton article d'aujourd'hui, je ne savais même pas qu'il y avait des mines de charbon en Vendée, tu vois que je suis inculte (rire) aussi j'ai été ravie de lire tout ton article. Je te souhaite un bon we. De mon côté je redescends dans mon sud pour deux semaines, mais j'emporte mon ordi. Bisous et merci de nous enrichir (ça fait du bien....).

     

      • Mardi 23 Octobre à 17:41

        Comme je le disais à Josette, moi non plus je ne savais pas ! .............Je suis passé dans presque tous les départements français et j'ai séjourné dans la moitié, mais comme tu vois, on ne peut pas prétendre connaitre tout, je crois que c'est impossible !................Gros Bisous Marie !

    3
    Mardi 23 Octobre à 18:52

    La formation du charbon est une longue histoire, puisqu'elle a débutée il y a environ 350 millions d'années. Pas étonnant qu'on en trouve en plus ou moins grande quantité un peu partout sur la planète, et même en Vendée. Près de chez moi, à la Mure, il y avait un gros gisement exploité jusqu'aux années 80 si je me souviens bien. La mine est définitivement abandonnée. Super, ton reportage. Tu remarques qu'aujourd'hui, même en retard je n'ai pas attendu minuit pour venir te saluer. J'ai encore passé un bel après-midi en joyeuse compagnie.

    Bonne soirée. Amitié de ton grand. Hugues

      • Mardi 23 Octobre à 19:45

        Il y a 350M d'années, c'est çà !............... C'est pour cela que les abrutis qui disent que,....Ce que la Terre a mis pour carbonifier ces milliards de tonnes de bois, l'Être Humain n'aura pas de problème à "réinjecter" (plantations, dissolution etc.) ces Milliards de Tonnes de CO² (que nous avons brulés) dans la nature !........... Il faut quand même avoir un sacré culot pour dire çà (Les Américains) !

        Çà se fera un jour ou l'autre (dans plusieurs centaines de millions d'années), mais sans nous !.................Parce théoriquement, tout le mal que nous avons fait tuera l'Humanité et beaucoup d'animaux avant 2.600 !......Là aussi, pour dire çà, nous avons l'aval de Stephen HAWKING

        Et tout est comme çà pour les gisements miniers (Charbon, pétrole, gaz etc.) et biologiques (Plantes et animaux) prendront le même temps (environ) quand on voudra réparer les dégâts, à moins que Dieu ne se réveille enfin !......................Salut Mon Grand !

    4
    Mercredi 24 Octobre à 02:09

    Bonjour Rémy

    fort bel article, nous avons aussi beaucoup de mines en Belgique, ma ville d'origine Liège, et Charleroi

    j'ai connu cela en fonctionnement, bonjour la poussière.

    pour te répondre, sur le parchemin d'origine il n'y a pas d'erreur, sur le mur c'est une faute de pose de pavé ou (peut-être un cassé) on ne le dit pas.

     

    Avec amitiés

     

    René de Chine

     

      • Mercredi 24 Octobre à 08:44

        Péché avoué, péché pardonné !........Du moins, c'est mon principe, l'être humain est faillible !  Cette erreur fait le succès du site !........C'est comme les timbres imprimés à l'envers, il valent une fortune !...................Salut Mon Ami RENÉ !

    5
    Mercredi 24 Octobre à 09:00

    les chevalets, les mines et les corons j' ai connu  dans le Nord- Pas de Calais, d' autant  que j' y ai habité puisque  mon  père  travaillait dans les mines, mais au  bureau.

    à l' époque,  le charbon  a enrichi la France, mais tué bien de mineurs avec la silicose et  les coups de grisou !

    J' ignorais que la Vendée  avait eu ses mines !

     Il  me semble que la soginorpa qui gère les maisons des mines, possède  quelques  étangs pour les pêcheurs !

     Merci Remy  pour cet article, passe une bonne  journée

     Amitié

      • Mercredi 24 Octobre à 15:34

        Je ne voulais pas faire d'ombre à ta "Forêt" avec mon petit "Arbre" !

        Il est vrai que les charbonnages du Nord-Pas de Calais sont sans communes mesures avec notre site de Faymoreau !..........Mais ce sont NOS mines, c'est tout !........Je ne connais pas la Soginorpa, il faut être sur place pour connaitre son existence !.........Mais, personnellement, je suis pour le classement de ces ruines industrielles au patrimoine mondiale (et même les rénover), ne serait-ce que pour la mémoire des mineurs !..............Salut Mon Ami PIERRE !

    6
    Mercredi 24 Octobre à 12:28

    Toute une histoire ,la houille.

      • Mercredi 24 Octobre à 15:58

        ...Comme disait celui qui s'est assis sur un cactus !..........Mdr !

        La grande majorité des vendéens ne connait pas ce passé !............Bien sûr, nous avions Richelieu, Clemenceau, De Lattre-de-Tassigny, Charette  etc. Et bien sûr, des plages à perte de vue !...............Salut Mon Ami François !

    7
    Mercredi 24 Octobre à 19:31

    Coucou Rémy. J'ai connu les mines de charbon dans le Nord. J'avais à l'époque, où j'allais voir de la famille qui y habitait, pris des photos des Terrils et des Chevalets. Il reste quelques terrils, mais qu'elle tristesse que ces corons, et les gens qui vivent encore là bas dans la pauvreté. Bisous de ta Miss.

      • Jeudi 25 Octobre à 07:52

        Les habitants des grands bassins miniers (Nord et Lorraine) ne se laissent pas abattre ! Si le taux de chômage dans le Nord-Pas-de-Calais est plus fort que la moyenne française ce n'est pas dans la proportion des pertes d'emplois, les chtis savent se reconvertir ! J'en connais quelques uns qui ont des "Baraques" ou des "Food-trucks" et même un entrepreneurs (avec plusieurs engins) ! Si tu assistes à des fêtes nordistes, tu te rendras compte qu'ils ne sont pas tristes !

        Les gens du Nord
        Ont dans leurs yeux le bleu
        Qui manque à leur décor
        Les gens du Nord
        Ont dans le cœur le soleil
        Qu'ils n'ont pas dehors

        Depuis3 ou 4 décennies les investisseurs commencent à s'implanter dans le Nord (dont Toyota)...Gros Bisous Ma Miss !

        PS : Je te mets ici le fond gris clair !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :