• LA CHINE CONSTRUIT UN PONT EN CROATIE

     

    LE PONT DE PELJESAC

    LA CHINE CONSTRUIT UN PONT EN CROATIE Vue d'artiste du Pont

     

    La Chine bâtit en Croatie un pont "stratégique"

     

    LA CHINE CONSTRUIT UN PONT EN CROATIE

    LA CHINE CONSTRUIT UN PONT EN CROATIE 

    Les autorités chinoises ont les yeux de Chimène pour la Croatie. Le pont de Peljesac sera à vocation pacifique et il sera sûr, reliant les deux parties de la Croatie sans continuité terrestre et préservant l’intégrité territoriale du pays”, a déclaré le Premier ministre Li Keqiang de passage en Croatie il y a quelques temps dans ce pays des Balkans membre de l’UE, rapportait les organes de presse officiels chinois. Des projets comme le pont de Peljesac peuvent inspirer une future coopération entre l’UE et la Chine, a ajouté Li Keqiang, courtisant les pays d’Europe de l’est, pièce essentielle du vaste projet chinois de “nouvelles routes de la soie”.

    Le vif intérêt de Pékin pour ce futur pont routier tient au fait que le  géant public chinois China Road and Bridge Corporation (CRBC) a remporté en 2017 le contrat pour sa construction. Une première pour une entreprise chinoise de BTP sur un marché public d’infrastructure d’un pays de l’UE. Moins cher que ses rivaux, CRBC s’est en outre engagé à achever les travaux en 36 mois, soit 6 mois de moins qu’exigeait le marché public des autorités croates.

     

    Ce pont à haubans devrait être achevé en 2021 (???)

    LA CHINE CONSTRUIT UN PONT EN CROATIE

     En 2018 !

     

    Le futur ouvrage, long de 2,4 km et haut de 55 mètres au-dessus de la mer, devrait être achevé en 2021. Stratégique pour le pays, il mettra fin à une aberration géographique provoquée par le découpage de l’ex-Yougoslavie, la coupure en deux de la Croatie dans sa partie méridionale.

     

    Afin d’offrir à la Bosnie-Herzégovine, enclavée, un accès maritime à l’Adriatique, une bande côtière d’une dizaine de kilomètres lui a été attribuée autour du port de Neum (voir carte ci-dessous). Mais, ce corridor bosniaque est la seule voie de communication terrestre entre Dubrovnik et le reste du territoire croate. Séparés du reste de leur pays, les habitants de la zone de Dubrovnik doivent passer la douane et ses contrôles pour traverser un pays n’appartenant pas à l’UE afin de rejoindre leurs compatriotes.

     

    Le pont de PELJESAC (en rouge et en jaune) reliera la région de Dubrovnik au reste de la Croatie en contournant la bande côtière appartenant à la Bosnie, qui entraîne une discontinuité territoriale pour les Croates. [Source : Commission européenne] 

    En enjambant la mer Adriatique sur plus de 2 km, le futur pont permettra de contourner le corridor bosniaque, réduisant le temps de trajet entre Dubrovnik (sud) et Split (nord) ce qui améliorera le quotidien des Croates de la zone.

     

    Membre de l’Union européenne depuis 2013, le projet croate a reçu en juin 2017 la bénédiction des autorités de Bruxelles. Celles-ci ont vu dans l’ouvrage à construire un atout majeur pour le tourisme, les échanges dans la région et la continuité territoriale du pays. La Commission décide de prendre en charge 85% du coût de l’ouvrage en lui allouant 357 millions d’euros.

    L’UE finance également la réalisation d’infrastructures d’appui, comme la construction de routes d’accès, y compris des tunnels, des ponts et des viaducs, ainsi que la construction d’une voie de contournement de 8 km de long près de la ville croate de Ston et des travaux de modernisation de la route existante sur la presqu’île de Peljesac.

    Près de 150 piles de pont doivent être mises en place.

    Se sachant attendu au tournant pour son premier contrat financé sur fonds de l’UE, le chinois CRBC a commencé sans tarder les travaux après avoir remporté l’appel d’offres en janvier 2018. La première pile permanente servant de fondation au futur pont à haubans a été mise en place le 20 janvier de cette année, un total de 148 piles devant ensuite être mis en place. 

    Tout va plus vite que prévu, mais il reste encore beaucoup de choses devant nous, a déclaré il y a quelques semaines le ministre croate des Affaires maritimes, des Transports et de l’Infrastructure, Oleg Butkovic, de passage sur le chantier. Quant à la Chine, le pont de Peljesac constitue un test de sa capacité à mener dans les délais de gros projets d’infrastructure au sein de l’Union Européenne.


    10 commentaires
  • DEMAIN MATIN, JE REPARS POUR 20 JOURS EN VENDEE !

    DEMAIN MATIN, JE REPARS POUR 20 JOURS EN VENDEE !


    24 commentaires
  • NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !

    NOUS AURIONS AIME Y VIVRE !


    18 commentaires
  •          Le 24 août 2016 à 1 h 36 min 33 s UTC, un séisme de magnitude 6,2 secoue la haute vallée du ... de l'Ombrie et des Abruzzes, en Italie centrale. Il cause la mort de 298 personnes.

    SEISME EN FRANCE  Marais Breton-vendéen

             Mais savez vous que le Séisme de 1799 dans le Marais Breton-vendéen (ou séisme de Bouin en VENDEE), est un séisme de magnitude 6,4 qui a frappé la région le 25 janvier 1799 (6 Pluviôse de l'an VII dans le calendrier républicain) avec des répliques les jours suivants. Son épicentre était situé à une profondeur de 24 km dans la baie de Bourgneuf au niveau de l'île de Bouin (île collée depuis, en partie, au continent), face à Noirmoutier   

    SEISME EN FRANCE

      Des secousses d'intensité VII-VIII sont ressenties dans tout l'Ouest de la France

    Combien de mort ? Nous n'avions pas Ouest-France à cette époque !

     

    SEISME EN FRANCE  Marais Breton-vendéen aux environs de Bouin 


    12 commentaires
  • IL EST RIDICULE DE CROIRE QU'UNE VOITURE QUI ROULE A 80Km/h CONSOMME MOINS QU'A 90Km/h, QUELQUE SOIT LA VOITURE .

    MAINTENANT, ON VEUT RALENTIR LES NAVIRES !

    Et c'est vrai pour les navires, les trains ou les avions !

    MAINTENANT, ON VEUT RALENTIR LES NAVIRES !

    Je dis çà pour l'idiot qui a suggérer de faire naviguer les tankers à 11 NM plutôt qu'à 12 NM pour économiser le carburant et donc pour moins polluer !.....Oups ! (consommation=>pollution)

     

    Démonstration simple :

    Vous avez 90 km à faire (sur une bonne route) avec votre voiture et donc à la vitesse de 90km/h (elle consomme 6 litres/100km)

    Vous avez  donc  consommé 6 litres pour faire les 90km ! 

     A 80km/h vous consommerez 5,6 litres/100km (c'est une moyenne, en fonction des puissances, des aérodynamismes et du choix de vitesses).

    Vous avez donc consommé 5,6 litres pour faire 80km !

    MAIS VOUS N'ÊTES PAS RENDU A DESTINATION, IL VOUS RESTE ENCORE 10km A FAIRE POUR Y ARRIVER !.......NON ?.......A 80km/h SOIT 0,56 litres (10km à 5,6 litres/100km)

    VOUS AVEZ DONC CONSOMME 6,16 LITRES POUR ARRIVER A DESTINATION !.....DONC VOUS AVEZ CONSOMME MOINS => C.Q.F.D

     

    N'OUBLIEZ PAS QUE QUAND VOUS PRENEZ VOTRE VOITURE, C'EST POUR ALLER QUELQUE PART ET PAS POUR FAIRE DES ESSAIS DE CONSOMMATION !


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique