• HAMBOURG

    HAMBOURG

    HAMBOURG

    HAMBOURG

    HAMBOURG

    HAMBOURG


    12 commentaires
  • Une fabuleuse cité antique sous-marine en Indonésie

    Plonger parmi les statues de Bouddha et les créatures mythologiques, ça vous dirait ?..............Si oui, direction l’Indonésie. C’est là-bas, pas très loin de la station balnéaire de Bali, qu’un site de plongée sur un temple et des bouddha millénaires recouverts par les eaux est située à Pemutera.

    PEMUTERAN à BALI

    PEMUTERAN à BALI

    PEMUTERAN à BALI

     

     

     

    **********************

     

    En fait, cette cité antique n'est pas antique du tout !

    Si internet et les réseaux se sont un peu emballés en présentant l’endroit, photos à l’appui, comme un site archéologiques de plus de 2000 ans, la vérité fait un petit peu moins rêver. L’endroit a été crée de toute pièce, il y a quelques années. Il n’en reste pas moins que les amateurs de plongée apprécient de nager parmi ces récifs un peu particuliers.

    La cité antique reconstituée dans la mer se trouve à Pemuteran, un petit village côtier à 50 kilomètres à l’ouest de Singaraja. Vous y trouverez non seulement une épave de bateau comme on en trouve dans d’autres endroits du monde comme à Koh Chang en Thaïlande mais aussi un temple hindou avec une porte et des statues de créatures mythologiques et bien sûr des Bouddha.

    Ce site étonnant a vu le jour suite à un programme de protection et de conservation des fonds marins. Il a débuté avec un cimetière de navires construit en coulant 9 bateaux traditionnels et une embarcation de 24 mètres de long dans le but de créer un récif artificiel.

    Le temple sous-marin est le 3ème site du programme. À la fin du projet, les habitants ont réussi à transformer 2.500 mètres carrés de sable de fonds marins à 28 mètres de profondeur en un temple hindou balinais avec une grille fractionnée et 25 statues magnifiquement sculptés.

     

    Et même s’il ne s’agit pas des ruines d’un véritable temple millénaire, le...

    "UnderWater Temple Garden Pemuteran Bali"

    ...est un endroit magique pour les plongeurs.

    PEMUTERAN à BALI


    16 commentaires
  • LA VALLÉE DE VISOKO

    Au Nord/Ouest de Sarajevo.

    La région de Visoko fut le cœur de la Bosnie au Moyen Age. Après l'annexion de la Bosnie par l'Autriche-Hongrie, Visoko conserva son style oriental en vogue pendant le règne ottoman. Au sein de la première Yougoslavie, Visoko s'est peu développée, et ne fut que peu abîmée par la Seconde Guerre mondiale. L'expansion de la ville ne s'amorça qu'avec la Yougoslavie communiste. La guerre de Bosnie ne l'épargna pas, elle resta sous le contrôle de l'armée bosniaque pendant les quatre ans de guerre.

    Pendant des milliers d'années, les habitants ont considéré les collines de Visoko comme des phénomènes naturels, mais aujourd'hui cette petite ville est connu pour ses cinq Pyramides, considérées comme les plus grandes du monde !

    RÊVE OU REALITE

    La Vallée des Pyramides de Bosnie représenterait le plus grand complexe de structures pyramidales dans le monde. Il se compose de la Pyramide du Soleil (avec sa hauteur de plus de 220 mètres elle est plus grande que la Pyramide de Khéops), Pyramide de la Lune (190 mètres), pyramide du Dragon (90 mètres), le Temple de la Terre Mère et la pyramide de l'Amour .

    RÊVE OU REALITE

     

    Des archéologues se sont déplacés pour étudier si le site est archéologique ou naturel, je n'ai toujours pas vu ou lu les conclusions de ces études.

    Il y aurait eu un "géo-radar" qui aurait mis en évidence des chambres et des passages à l'intérieur de ces pyramides. Des pierres plates, en surface, à proximité des pyramides ressembleraient à des voies pavées ouvragées par des humains.

    RÊVE OU REALITE

     

    Des restes d'organismes datant de 10.000 ans  proches de ces voies pourraient être associés à ces pierres.

    Pour les tunnels et les lacs tous-terrains à proximité des pyramides,  ils ont été associés à la même découverte.

     

             La Vallée des Pyramides de Bosnie est devenu un des sites archéologiques le plus actif dans le monde et attire des milliers de touristes chaque année à Visoko, en Bosnie-Herzégovine.


    14 commentaires
  • LA PYRAMIDE DE DJEDEFRE 

    LE FLOP DE LA PYRAMIDE DE DJEDEFRE

             La pyramide de Djédefrê, proche, par ses dimensions, de la pyramide de Mykérinos (la troisième du plateau de Gizeh), mesurait entre 106 m sur sa face sud et 106,2 m sur son côté nord, avec un décalage par rapport au nord de 48 minutes d'arc vers l'ouest.

             Si son élévation actuelle ne dépasse guère douze mètres, sa hauteur initiale devait atteindre théoriquement 68 m (donc beaucoup petite que celle Khéops, son père). Ainsi, elle devait culminer aux environs de 226 m au-dessus du niveau de la mer (Grâce au plateau de d'Abou Rawash) , tandis que le sommet du pyramidion de Khéops s'élevait (en principe avec son pyramidion) à 206,7 m.

             Il est donc permis de se demander si Djédefrê, successeur de Khéops, n'a pas été influencé dans le choix du site par la situation dominante du plateau d'Abou Rawash (juste au Nord de Guizeh). 

    Le nom égyptien de la pyramide de Djédefrê signifie :

     

    « La pyramide qui est l'étoile chédou ».

    [Wikipedia]

    LE FLOP DE LA PYRAMIDE DE DJEDEFRE

     

             Les travaux archéologiques ont pu déterminer que la pyramide avait bien été achevée et qu'elle commença à être utilisée comme carrière de pierre dès l'époque romaine avec l'installation d'un établissement militaire sur les ruines du temple funéraire de Djédefrê, ce qui explique son état actuel et que l'on a longtemps cru que le projet fut abandonné lors du trépas du roi et de l'accession au trône de son frère Khephren (la deuxième pyramide de Guizeh)

             Il paraît évident à l'équipe d'égyptologues qui vient étudier les lieux que, comme son père Khéops, Djédefrê devait se faire construire une gigantesque pyramide et qu'il l'aurait souhaité encore plus haute que celle de son géniteur, qu'il détestait. Mais il reste à le prouver...
             Réunis autour de l'historienne Tessa Dunlop, de l'Université d'Oxford, et de Peter Brand de l'Université de Memphis, les experts relèvent le défi. Ils réussissent à percer quelques secrets de la construction de cette pyramide oubliée, et retracent l'histoire de Djédefrê, roi mégalomane et meurtrier de son propre frère, un pharaon puissant et maléfique ayant accomplit d’horribles crimes tout au long de sa vie, qui la fit construire pour s'assurer l'éternité. De nos jours, ce lieu reste une véritable énigme.

     

    Pour moi, c'est un peu le FLOP du siècle, tout le monde s'imaginait (grâce au écrits dithyrambiques), une pyramide plus haute,  plus grande et plus énigmatique que celle Khéops.

    LE FLOP DE LA PYRAMIDE DE DJEDEFRE


    20 commentaires
  • Qu'est-ce que c'est que çà ?

    LE RÊVE AUTOMOBILE

    Dans l'ordre :

    - Des panneaux photovoltaïque intégrés au revêtement de la route. C'est une invention Française de COLAS (Groupe Bouygues) leader mondial de la construction de routes.

    - Système de production d'H²  et d'O² par électrolyse de l'Eau.

    - Station service livrant de l'hydrogène liquide (sous pression). 

    - Pompe à combustible à hydrogène (pour alimenter les moteurs électriques classiques). L'inverse de l’électrolyseur quoi !

     

    Si les panneaux photovoltaïque routier ne pourrons pas, honnêtement et continuellement, fournir  du courant électrique pour la consommation TOTALE de la France, ils pourraient alimenter tous les électrolyseurs d'eau pour produire (localement) l'électricité en courant continu nécessaire à la production d'hydrogène.

    Un électrolyseur (à calculer) par station d'hydrogène (déjà un vingtaine en service) et un stockage, dont nous possédons les technologies et les systèmes de sécurité.

    Et enfin des piles (simples ou doubles) garantissant 600 à 700 km d'autonomie pour les automobiles (il y a plusieurs milliers d'automobiles qui roulent déjà au H² dans le monde).

    Si, pour l'instant, les productions et les technologies sont encore onéreuses, mais avec le nombre elles seraient dans les prix actuelles.

     

    Les avantages :

    - Pas d'accumulateurs très onéreux (au lithium/ion) polluants et non recyclables.

    - Pas de détérioration et de pollution de la nature par les colossales extractions des lithiums (voir Argentine, Australie, Chine et bientôt Bolivie)

    - Pas de nouvelles centrales nucléaire ou au charbon à construire (tout au moins en ce qui concerne l'automobile).

    -Pas de transport polluant de carburant ou autres produits, tout est local.

    - Pas de rejet polluant et tous les matériaux utilisé sont recyclables.

    - Et pour finir, le plein fait en 3mn.

     

    BONNE ROUTE !

    LE RÊVE AUTOMOBILE

    LE RÊVE AUTOMOBILE


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique